.
  • Dr Babacar SENE

    image

    Babacar SĂ©ne est docteur en Economie.

    Il enseigne réguliérement la finance, l'économétrie, la macroéconométrie, la monnaie,... dans diverses universités et grandes écoles de commerce au Sénégal, mais également à l'étranger,... Lire la suite.

  • Mes Recherches

    imageMes recherches tournent autour de la Finance et de l'économie quantitative. J'ai publié un certain nombre d'articles sur la dette dans les pays d'Afrique Subsaharienne et aussi sur le SCORING en finance.

    Lire la suite.

  • Mes Enseignements

    image Depuis 2005, j'enseigne la finance quantitative, l'économie mathématique, l'économie monétaire, l'informatique décisionnelle (VBA sous Excel, Eviews, Matlab...), ...
    Ces cours sont destinés à des étudiants mais aussi à des profesionnels. Lire la suite

  • Mon Parcours AcadĂ©mique

    image 2002 - 2005: Thèse de Doctorat en Economie : Dette et Taux de Change en Afrique Subsaharienne Mention Très Honorable - Université Paris Dauphine

    Lire la suite

  • Quelques ExpĂ©riences

    image 2006 – 2007 : Directeur des études : Institut Supérieur de Finance ( Groupe Bêta Finance )

    2008 – 2010 : Directeur de la formation Initiale à l’Institut Africain de Management
    Lire la suite

Pr Babacar SENE
Écrit par Dr Babacar SENE   

 

Propos d'Al Khadir

"Un oiseau se posa alors  à côté du bateau et becqueta la mer deux ou trois fois.
Al Khadir commenta la scène en disant:O Moise, ma science jointe à la tienne n'a rien diminué de la science de DIEU comme cet oiseau n' a rien diminué de l'eau de la mer."

Extrait du Saint Coran

Au dessus de chaque savant, il y a un savant plus grand encore [plus docte que lui]. (12:76)

Docteur en Economie de l'université Paris Dauphine (Paris 9) en 2005, depuis j'enseigne dans diverses universités et institutions au Sénégal et à l'étranger. Agrégé  en  Economie (rang 2ème ) au Concours d'agrégation de Novembre de 2015 ( Spécialité Monnaie et Finance)

Articles publiés

1. « Impact du fardeau de la dette sur le taux de change réel d’équilibre des pays de  l’Afrique subsaharienne ». Revue Ouest Africaine de Sciences Economiques et de Gestion,   vol 1, 2011.

2. « La théorie des transferts revisitée dans les pays en développement : liens dynamiques entre surendettement et taux de change réel d’équilibre », publié dans Brussels Economic Review, 2013 vol 53, issue 2, pp 191-208 (en collaboration avec Abdrahmane Wane).

3. « Solvabilité des emprunteurs souverains et primes de risque sur les titres de la dette publique en zone UEMOA ». Revue Ouest Africaine de Sciences Economiques et de Gestion,   vol 7 N°1  2014.

4. « Soutenabilité de la dette publique et primes de risque sur les titres d’Etat en zone UEMOA » Revue d’Economie Appliquée, vol 2, n° 1, janvier -juillet. 2014, p. 102-120.

5. « Les déterminants macroéconomiques de l’indice de stress bancaire en zone UEMOA », publié dans la Revue Economique et Monétaire de la BCEAO, N°16 Décembre 2014 (en collaboration avec Fodiyé Doucouré).

6. « La relation entre finance et croissance revisitée dans les pays de l’Afrique Subsaharienne : banques versus marchés financiers » ( A paraître dans la revue Actualité Economique)  En collaboration avec Pr Ibrahima Thiam, Université de Thiès

Article en cours de rédaction

7. « Sustainability of Lending Diversification of Sub-saharian African Low Income Countries », en cours de rédaction (en collaboration avec  Marc Raffinot et Abdrahmane Wane)

 

 

Intervention actualité internationale :


Défaut de paiement de l’Argentine : quelles leçons pour les pays

africains ?

1)Quelles explications pouvez-vous donner Ă  la crise qui secoue

actuellement l’Argentine ?

Réponse : Il y a quelques années, l’Argentine avait bénéficié d’une restructuration de sa dette de la part de ses créanciers extérieurs. La dette a été restructurée à hauteur de 70% de l’encours. Cependant des fonds vautours américains ( « fonds alternatifs ou fonds spéculatifs ») qui rachètent  la dette  avec une décote sur le marché secondaire et vont ensuite réclamer la valeur nominale et les intérêts  portant sur la dette en engageant une procédure auprès  d’une juridiction internationale. Récemment la justice américaine a donné raison à ces fonds prédateurs, plaçant ainsi l’Argentine en défaut technique pour un montant avoisinant 1,3 milliard  de dollars américains. Cette situation risque d’être amplifiée par l’agence Standard & Poor’s qui vient de dégrader  la note du pays de CCC- à défaut sélectif ( catégorie de dette très risquée)

2) Quelles en sont les raisons principales ?  qu’est ce pays peut s’attendre comme impact dans son économie ?

Réponse : Le pays a traversé une vague de crise auparavant, au milieu des années 2000, compte tenu de sa situation économique et financière, le pays avait obtenu un consensus auprès des bailleurs de fonds internationaux. En effet, il faut faire attention par rapport à l’idée selon laquelle l’Etat est toujours solvable. Un Etat peut faire cessation de paiement ( on a vu récemment le cas de la Grèce et auparavant le cas de la Russie). Par rapport à cette situation inquiétante, le pays peut connaître des pertes de croissance considérable, les situations d’aléa moral, et  sera exclu d’office du marché international des capitaux. On pourrait ainsi craindre le retour aux ajustements structurels comme c’était le cas en Grèce.

3) A votre avis, est ce que cette crise peut se passer dans les pays africains ? si oui comment ?

Réponse : Les pays africains ne sont pas à l’abri de ces turbulences. Notamment ceux qui font des émissions de titres publics sur le marché  des eurobonds. Après les allégements de dettes suivant les initiatives pays pauvres très endettés et multilatérale, les bénéficiaires de ces restructurations ont retrouvé une soutenabilité de leur dette. Les contraintes liées au remboursement de la dette et des intérêts ont été levées permettant à ces pays d’avoir une capacité d’endettement plus élevée leur ouvrant la porte au marché des euro-bonds. La dette a tendance pour ces pays africains à migrer vers une situation de non concessionnalité. Bien que dans ce cas la contrainte de la conditionnalité soit levée, mais les conditions d’obtention des fonds sont plus rigoureuses. Donc en allant sur le marché international, les pays africains doivent d’avantage renforcer leur  solvabilité et leur crédibilité, car le terrain peut être très glissant.

4) Certains économistes (du fmi et de la banque mondiale) évoquent des risquent liés aux émissions d’eurobond s, quel commentaire vous en faites ?

Effectivement, il existe des risques importants  pour les émetteurs  sur le marché des eurobonds. D’ailleurs, Joseph Stiglitz a sonné l’alerte en mettant en garde les pays de l’Afrique Subsaharienne qui ont tendance ces dernières années à émettre sur ce marché. On peut citer le Gabon, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, la Zambie etc. A l’heure actuelle, le Sénégal en est à sa troisième émission sur ce marché. Comme l’a d’ailleurs souligné Stiglitz, la politique monétaire d’assouplissement quantitatif ( Quantitative Easing) de la FED ( banque centrale américaine )  a permis une baisse considérable des taux d’intérêt sur le marché international. Cette situation favorise l’euphorie sur le marché des titres de la dette. Mais attention en cas de retournement de tendance, la situation peut être dramatique pour ces pays. En plus de cela, pour survivre sur ces marchés la solvabilité est un facteur clef, d’ailleurs les agences de notation sont sans pitié pour les Etats. Et lorsqu’elles dégradent cela devient assez inquiétant.

5) Nombreux sont les pays africains (Côte d’Ivoire, Tunisie, Sénégal) qui ont récemment  émis des eurobonds, est ce le fait de solliciter fréquemment le marché financier ne constitue pas une menace pour ces pays pour ce qui est des remboursements ?

Le remboursement de la dette publique dépend de plusieurs facteurs, on peut citer la capacité du pays à collecter des recettes et à accompagner la croissance. Il est souvent dangereux de s’endetter à des taux qui dépassent largement la croissance du pays. Car cette situation peut mener à des jeux de Ponzi c’est-à-dire un état où le pays sera obligé de s’endetter pour servir sa dette. Les décideurs doivent être conscients de cette situation et prendre des mesures adéquates pour éviter des dérives.

6) Explication de la caisse d’émission ou currency board avec la crise de 2002 -2003

Un currency board est une situation où la base monétaire ( billets et pièces et réserves prudentielles et excédentaires) est entièrement couverte par les avoirs extérieurs nets. L’Argentine avait utilisé ce système dans les années 90 suite à la période d’hyperinflation et de montée des primes de risque. Pour contenir cette situation, le pays avait arrimé sa monnaie au dollar américain ( 1 peso argentin = 1 dollar américain). Le système n’a pas tenu longtemps, car dans les années 2000, le pays a été secoué par une crise qui a remis en question la crédibilité de ce système. La caisse d’émission a comme avantage de protéger le pays contre le risque d’inflation, mais sa limite est la faible capacité à absorber les chocs endogènes et exogènes. Le rôle de prêteur en dernier ressort est remis en question.

7- Quelles mesures devraient prendre les pays africains pour éviter le syndrome argentin ?

Ces dernières années, une dizaine de pays en développement et émergents ont connu une cessation de paiement durable ou temporaire. Dans le contexte actuel, le Gabon a connu en 2012 un retard de paiement sur les intérêts de sa dette obligataire internationale, les Seychelles situés dans l’océan indien et rattachés au continent africain ont également connu un défaut de paiement sur leurs eurobonds. Ce n’est donc pas un phénomène nouveau, bien que le cas de l’Argentine soit plus médiatisé. Plusieurs mesures sont envisageables pour éviter ce syndrome, en effet les Etats devraient améliorer les règles de transparence budgétaire, éviter des dérapages de dépenses publiques sans fondement économique et mettre en place des politiques économiques rigoureuses permettant de favoriser la croissance

 

 
Articles de recherche
Écrit par Dr Babacar SENE   
Dimanche, 11 Juillet 2010 14:59

 

 

 

 

Econométrie Financiére

image

Econométrie Financière

Les organismes financiers dans le domaine de la Banque, de l'Assurance et des marchés financiers ressentent de manière croissante une pénurie de collaborateurs maîtrisant à la fois la complexité des instruments financiers et les techniques d'analyse quantitatives de ces phénomènes. Ce cours vise à répondre à cette demande, à savoir l'analyse financière et la maîtrise des méthodes économétriques financières.

Intitiation Ă  Eviews

image

Initiation Ă  Eviews

Ce cours introductif s’adresse à des personnes qui ne connaissent pas EViews. Il a pour objectif l’acquisition de toutes les fonctions de base sur les données (statistiques, graphiques, reporting) et d’introduire à l’économétrie en présentant les méthodes de base pour mettre en oeuvre des régressions puis d’en interpréter les résultats.

Gestion de Portefeuilles

image

Gestion de Portefeuille

La gestion d'actifs, sous entendu d'actifs financiers, aussi appelée gestion de portefeuille ou asset management, est une activité qui consiste à gérer les capitaux confiés dans le respect des contraintes règlementaires et contractuelles en appliquant les politiques d'investissements définies en interne, pour en tirer le meilleur rendement possible en fonction du risque choisi.

Monnaie

image

Monnaie

Une monnaie se caractérise par la confiance qu’ont ses utilisateurs dans la persistance de sa valeur et de sa capacité à servir de moyen d'échange. Elle a donc des dimensions sociales, politiques, psychologiques, juridiques et économiques.

Marchés Financiers

image

Marchés Financiers

Un marché financier, comme tout marché, est un lieu de rencontre au sein duquel des acheteurs et des vendeurs... et bien... achètent et vendent. De plus, comme dans n'importe quel marché, le prix de vente et d'achat est déterminé par le niveau de l'offre et de la demande.

Ressources, Documentation

Lectures Recommandées !

creation de site internet

bsene dans le web !

Vous trouverez un certain nombre de références sur mes articles en suivant ce lien.

Mes entretiens avec la presse, en suivant ce lien

Articles

J'ai publié des articles pricipalement sur le: "Taux de change réel d’équilibre et fardeau de la dette en Afrique subsaharienne". Vous pouvez les télécharger depuis la page recherche.

Mentions LĂ©gales

Ce site est un support de mes activités d'enseignant-chercheur. Mes notes de cours et articles sont certainement entachés d'erreurs, je remercie d'avance tout signalement.